Les projets en cours depuis 2016

FONREAL porte des projets répartis sur tout le territoire :

  • Participation à la création à Béziers d’une antenne de la Banque Alimentaire de l’Hérault
    L’Hérault est un département très contrasté avec des quasi « vides associatifs »dans certaines zones du territoire. Déjà en 2015, FONREAL avait aidé à financer un camion itinérant qui livre des denrées dans les endroits reculés. (cf. ci-dessous )
    Pourtant, cela ne suffisait pas à combler le vide et à permettre aux associations de venir en aide aux démunis de façon rationnelle, c’est-à-dire en évitant de faire des allers et retours coûteux entre leur site et la Banque Alimentaire située à 85 kms de Béziers.
    Cette antenne à Béziers, permettra de collecter, en vitesse de croisière environ 150 tonnes par an, l’équivalent de 300 000 repas.
  • Participation à l’aménagement des nouveaux locaux de Charleville Mézières (Banque Alimentaire des Ardennes)
    À l’occasion de son déménagement dans de nouveaux locaux plus vastes, la Banque Alimentaire des Ardennes avait besoin d’acquérir une chambre froide et divers matériels de stockage (racks, etc.).
    La croissance de ses locaux devra permettre à la Banque Alimentaire des Ardennes de collecter quelques 50 à 60 tonnes supplémentaires, soit entre 100 000 et 120 000 repas supplémentaires distribués.
  • Participation à la création d’une antenne à Montluçon
    La Banque Alimentaire Auvergne disposait d’une antenne de 110 mètres carrés à Commentry , trop exiguë.
    La Mairie de Montluçon a mis 450 mètres carrés à disposition de la Banque Alimentaire pour y loger sa nouvelle antenne, d’où des besoins supplémentaires en chambre froide, paletiers, racks, etc.
    Cette nouvelle antenne, plus vaste, va permettre à la Banque Alimentaire de continuer de collecter plus auprès de plus nombreuses grandes et moyennes surfaces. Le tonnage en vitesse de croisière devrait atteindre 100 / 120 tonnes.
  • Création d’une salle de tri réfrigérée au sein de la Banque Alimentaire Aveyron Lozère à Rodez
    La Banque Alimentaire a fait le constat que faute de disposer d’une salle de tri réfrigérée, elle était souvent conduite à jeter des produits frais ou à refuser des dons de grandes et moyennes surfaces qui souhaitent offrir leurs excédents invendus, quelle que soit leur nature : produits secs ou frais.
    S’équiper d’une salle de tri réfrigérée va permette à la Banque Alimentaire de collecter quelques 20 tonnes supplémentaires annuellement et plus particulièrement des denrées qu’elle refusait auparavant car trop fragiles et qui pourtant ont un potentiel essentiel à l’équilibre nutritionnel : viandes, fruits et légumes.
  • Achat d’un véhicule réfrigéré en Martinique pour porter des denrées loin des centres associatifs
    Située à 20 km de Fort-de-France, la Banque Alimentaire est à peu près au centre de la Martinique, donc à 40 km de distance des localités situées de part et d’autre aux extrémités de l’île.
    Ce positionnement géographique rend onéreux l’approvisionnement des associations et difficile l’aide aux bénéficiaires très dispersés.
    L’achat d’un camion réfrigéré permettra d’apporter des denrées aux partenaires associatifs éloignés en faisant des «tournées» moins coûteuses.
  • Participation à l’achat pour le Secours Populaire de Haute Garonne d’un véhicule supplémentaire pour collecter puis distribuer des denrées
    Le Secours Populaire, faute de moyens logistiques suffisants, ne peut pas fournir toute l’aide qui lui est demandée ni récolter les denrées qui lui sont proposées.
    L’achat d’un camion supplémentaire va l’aider à faire face à ce double afflux.
    Il prévoit de collecter 50 tonnes de produits frais de plus par an.